Chief Digital Officer

Le rôle du Chief Digital Officer, autrement appelé Directeur de la transformation digitale, est à la fois pilote et moteur, à haut niveau de responsabilité. Il cumule de nombreux savoir faire (marketing, stratégie, IT, business, innovation, logique d’entreprise, process) et savoir être (communication, ouverture aux autres, capacités à convaincre…) pour prendre en charge cette fameuse mutation numérique.

Ce poste est mis en place lorsque l’entreprise est en cours de réorganisation. Ce qui sous-tend qu’elle a une certaine taille et une bonne vision des enjeux qui doivent être validés par la direction, afin d’éviter les incohérences, les erreurs et les coûts.

Ses missions sont variées, il doit évaluer la maturité numérique de l’entreprise et de ses collaborateurs. Déterminer à quelle phase du changement la direction, les équipes et l’entreprise se positionnent. Réfléchir à l’impact du numérique sur l’organisation, l’implication des collaborateurs et l’accompagnement au changement des métiers dans un objectif d’efficacité interne. Gérer les changements de la chaîne de valeur elle-même induits par les nouvelles technologies. Les fiches de postes de ce métier né en 2005 (et qui a explosé en 2015) peuvent donc être très variées, en fonction de la maturité digitale de la société et des équipes.

Qualité et compétences du Chief Digital Officer

Qualités : Organisé, pédagogue et consciencieux.

Compétences : Maîtrise des nouvelles technologies et d’une ou plusieurs langues étrangères, capacité à analyser, transmettre et à communiquer.

Les débouchés du métier

Avec l’apparition des nouvelles technologies, le métier de Chief Digital Officer est en pleine expansion et offre donc de belle perspective de carrière. Avec de l’expérience, le CDO pourra évoluer vers des poste de Direction.

Parcours de formation

Un diplôme supérieur de haut niveau (type MBA) est attendu, qu’il soit universitaire, de grande école, ou d’ingénieur (Master spécialisé big data par exemple). Les grandes écoles françaises sont clairement une clef d’entrée : HEC, Sciences Po, ESCP, Centrale… Mais cela ne suffit pas, l’expérience prévaut : une dizaine d’années est nécessaire, sur tous les sujets liés au digital. Le CDO a fait ses armes dans des entreprises pionnières du web, au sein d’agences digitales ou est issu du consulting.

Plus d’infos

Plastalliance

Où faire ma formation ?

Contactez Plastalliance.